Mon père est rentré de Grèce avec des kilos et des kilos d'oranges du jardin, non traitées. Me voilà donc avec deux caisses d'oranges à utiliser au plus vite. J'en ai distribué une certaine quantité, fais des jus frais pressés, et quoi d'autre ??? De la confiture bien sûr. Cela faisait longtemps que ma bassine en cuivre était restée au placard ! D'accord je n'aime pas la confiture d'oranges, mais elle fera sans doute des heureux.

Je ressors le livre de Christine Ferber "Mes confitures" et flashe sur la recette de la confiture d'oranges au thé Earl Grey. Très bien, je teste.

Oups, je n'ai pas tous les ingrédients, pas grave j'improviserai !

Mmmh, finalement ce n'est pas si mauvais la confiture d'oranges. Parfait pour un petit déjeuner printanier (c'était samedi, le temps s'est nettement dégradé depuis) :

confiture_orange_0101

confiture_orange_008

Je vous livre la recette originale :

Confiture d'oranges au thé Earl Grey
(pour 5-6 bocaux)

1.2 kg environ d'oranges soit 500 g (50 cl) de jus
750 g de pommes Granny Smith
1.1 kg de sucre cristallisé + 200 g
750 g (75 cl) d'eau + 200 g (20 cl) + 200 g (20 cl)
2 oranges non traitées
30 g de thé Earl Grey (ou un sachet)
le jus d'un petit citron

La veille :
Rincer les pommes. Les équeuter et les couper en quatre sans les peler. Les poser dans une bassine à confiture et les couvrir de 75 g (75 cl) d'eau.
Porter à ébullition et laisser mijoter trente minutes à feu doux. Les pommes seront alors tendres. Recueillir le jus en versant cette préparation dans un chinois fin en pressant légèrement les fruits avec le dos de l'écumoir. Puis filtrer une seconde fois ce jus à l'étamine préalablement mouillée et essorée, en laissant le jus s'écouler librement. Il est préférable de laisser reposer ce jus une nuit au frais.

Le jour même :
Peser 500 g (50 cl) du jus obtenu en laissant dans la terrine le dépôt qui s'est formé durant la nuit, afin d'obtenir une confiture plus lumineuse.
Presser les oranges. Peser 500 g de jus et réserver les pépins dans la mousseline.
Rincer et brosser les deux oranges non traitées et les couper en très fines rondelles.
Dans la bassine à confiture pocher ces rondelles avec 200 g de sucre et 200 g d'eau. Maintenir l'ébullition jusqu'à ce que les rondelles soient translucides.
Ajouter le jus de pomme, le jus d'orange, 1.1 kg de sucre, le jus de citron et les pépins dans la mousseline.
Porter à ébullition en remuant délicatement. Ecumer. Maintenir la cuisson à feu vif pendant quinze minutes en remuant toujours. Ecumer s'il y a lieu.
Pendant ce temps, faire une infusion avec 200 g d'eau et le thé. Laisser infuser trois minutes. Puis verser l'infusion de thé dans la confiture.
Donner un nouveau bouillon, retirer la mousseline de pépins.
Vérifier la nappe.
Mettre la confiture en pots et fermer. Retourner les bocaux jusqu'à ce que la confiture soit froide.

Note 1 : pour stériliser les bocaux, je les plonge quelques minutes dans l'eau bouillante. Idem avec les couvercles. Je lis à l'instant dans le livre de Christine Ferber qu'une autre méthode consiste à passer les pots au four pendant 5 minutes à 110°C. C'est sans doute plus simple, je l'adopte pour la prochaine fois.

Note 2 : comme je l'écrivais plus haut, il me manquait des ingrédients : pas de pépins dans les oranges et pas de pommes (=problème de pectine) ! Je me suis donc servie de la gelée de pommes vertes préparée l'automne dernier (env. 300 g). En fin de compte, c'était même plus simple, pas besoin de commencer la préparation la veille.

Note 3 : question sucre, j'ai mis 80% de la quantité prescrite, d'autant que ma gelée de pommes en contenait déjà.