La cuisine de Mousse, ma belle-mère ou jolie-maman, est généreuse, d'inspiration orientale, puisqu'elle est née et a vécu en Egypte. Quand nous descendons à Marseille pour passer quelques jours chez elle, nous sommes sûrs d'avoir assez - et même beaucoup plus - à manger. Hoummous, caviar d'aubergine, artichauts farcis, sambusek, couscous et la liste est encore longue...

Nous commencerons par les mezze pour la simple et bonne raison que l'Epoux a fait du ménage dans les placards de nourriture (entendez : "a révolutionné tous les placards") et qu'il m'a demandé l'air de ne pas y toucher : "tu ne voudrais pas faire du hoummous ?" en me montrant le reste de pois chiches dans un tupperware. Bon d'accord... et comme Bo Goss 1 en rafole, je suis assurée que les restes ne vont pas s'éterniser.

mezze_010

C'est parti pour un hoummous et un caviar d'aubergine à servir avec du pain libanais ou des tranches de pain frais coupées finement... 

Hoummous de Mousse
(pour un très gros bol !)

mezze_009

250 g de pois chiche secs
2 c. à soupe de tahiné
2 citrons
1 c. à soupe de vinaire
1 gousse d'ail
huile d'olive
sel
cumin
bicarbonate

La veille :
Mettre à tremper les pois chiches dans un grand récipient avec une pincée de bicarbonate.

Le jour même :
Rincer les pois chiches et les faire cuire 30 minutes en cocotte-minute.
Egoutter les pois chiches dans une passoire.
Mixer finement les pois chiches, les 2 cuillères à soupe de tahiné, 2 cuillères à soupe d'eau, 1 cuillère à soupe de vinaigre, le jus d'un citron et demi, 1 gousse d'ail écrasée, sel, cumin en poudre.
Ajouter de l'huile d'olive (quelques cuillères à soupe, environ 1cl).
Goûter et rectifier l'assaisonnement. Si la consistance est trop épaisse, rajouter éventuellement de l'eau et de l'huile d'olive (mais attention au goût amer en cas de surdose !).
Mettre au frais quelques heures avant de déguster.

NB : j'ai lu sur le blog de Pascale ses pérégrinations à la recherche du hoummous parfait. Il est vrai qu'avec des pois chiches secs trempés, il reste des grumeaux quel que soit le temps de mixage. J'ai pris l'habitude de le manger et de le faire comme ça, aussi la texture me paraît naturelle. Quant à la consistance, elle dépend surtout de la quantité d'eau (au minimum quantité identique à celle du tahiné) et d'huile d'olive. Quoi qu'il en soit, il existe mille et une recettes, à chacun de trouver celle qui lui convient. Et encore : mon hoummous est différent d'une fois à l'autre en fonction des quantités (plus ou moins de citron, d'huile d'olive,...).

Caviar d'aubergine
(pour un plus petit bol)

mezze_008

2 aubergines
1 oignon
1 citron
tahiné
vinaigre
cumin
sel

Cuire les aubergines (piquées avec des cure-dents, parole de Mousse, pour éviter que la peau ne se fende) et l'oignon sur une plaque recouverte de papier sulfurisé au four pendant 20 minutes (200-220°).

Variante : comme j'aime le goût fumé de l'aubergine grillée, dans un premier temps je passe les aubergines pendant 10 minutes sous le grill en prenant soin de les retourner une fois. Puis je poursuis la cuisson au four à 200° avec l'oignon pendant 10 minutes. Il est alors nécessaire de poursuivre la cuisson de l'oignon pendant encore 5-10 minutes.

Laisser refroidir.

Retirer la chair de l'aubergine, éplucher l'oignon. Les mixer avec 1 cuillère à soupe de tahine, le jus d'un citron, 1 cuillère à soupe de vinaigre, 1 gousse d'ail écrasée, 2-3 cuillères à soupe d'huile d'olive, du sel et du cumin (une fois de plus, je fais tout avec mon super robot-ménager, ne lui manque que l'option vaisselle, mais pour ça j'ai mon chat : kao_042
).

Mettre au frais quelques heures avant de déguster.